SliderBot

De Wikipast
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le but du SliderBot est d'afficher sur une carte interactive la position des personnes au cours du temps, à partir des biographies rédigées sur Wikipast.

Le SliderBot extrait tout d'abord les données de Wikipast, en parcourant les pages consacrées aux années. Pour chaque année, les informations parsées sont les mentions de villes et de personnes. Ces informations sont ensuite sauvegardées dans un fichier JSON. Ce fichier est enfin utilisé pour afficher les lieux mentionnées et les personnes respectives sur la carte, pour une année spécifique, en utilisant un code JavaScript et l'API GoogleMaps.

En appliquant cette méthode pour chaque année existante dans la base de données de Wikipast, il est possible de créer une carte interactive permettant de naviguer à travers le temps et l'espace et ainsi visualiser la distribution d'événements sur le globe au fil du temps.

Objectifs

  • Création d'une base de données en associant [Personne, Date, Lieu] via un scrapping de page.
  • Création d'un ensemble de cartes affichant les positions de toutes les personnes recensées pour chaque date (discretisation par année).
  • Création d’un slider dynamique permettant de chosir l'année et affichage de la carte correspondante (JavaScript / HTML).

Fonctionnement

Extraction de données

Récupération des lieux et personnes

Le résultat du parsing, avec les services de BeautifulSoup, est une liste de tuples {année, lieu, personne}, issue des pages d'années générées par ChronoBot. Ceci est principalement fait par la fonction getYearCityAndName:

def getYearCityAndName(div):

  tagDate = div[div.index("<a"):div.index("</a>")]
  date = tagDate[tagDate.index(">") + 1:]
  year = date.split(".")[0]

  if not year.isnumeric():
      return

  if div[div.index("</a>") + 7] == '-' or div[div.index("</a>") + 4] == '.' or div[div.index("</a>") + 7] == ' ':
      return
  else:
      skipDate = div[div.index("<a")+ 2:]
      tagCityStart = skipDate[skipDate.index("<a"):]
      tagCity = tagCityStart[:tagCityStart.index("</a>")]
      city = tagCity[tagCity.index(">") + 1:]
      skipCity = tagCityStart[tagCityStart.index("</a>")+6:tagCityStart.index("</li>")]

      class MyHTMLParser(HTMLParser):
          data = []
          def handle_starttag(self, tag, attrs):
              if tag == 'a':
                  for attr in attrs:
                      if str(attr[0]) == 'title':
                          if isName(attr[1]):
                              self.data.append(attr[1])

      parser = MyHTMLParser()
      parser.feed(skipCity)
      if len(parser.data) != 0:
          return (year, city, parser.data)

Pour obtenir une meilleure reconnaissance / sélection des personnes, au delà des tests regex effectués par getYearCityAndName, la libraire NLTK est employée dans la fonction isName qui détermine si une chaîne de caractères correspond bien à un nom de personne.

def isName(string):
  words = [y for y in string.split() if not y.isupper()]
  string_upd = remove_accents(" ".join(words))
  if string_upd.istitle():
      for chunk in ne_chunk(pos_tag(word_tokenize(remove_accents(string)))):
          if hasattr(chunk, 'label'):
              if chunk.label() == 'PERSON':
                  #print(' '.join(c[0] for c in chunk))
                  return True

  return False

Localisation

Il convient ensuite de convertir ces tuples {lieu, personne} en {coordonnées, personne}. Cette étape nécessite la librairie Python Geopy.

Pays vs. Capitale

Si le lieu d'un événement sur une page Wikipast est décrite seulement par son pays, plutôt que de l'afficher au centre géographique du pays, l'événement sera plutôt affiché comme s'étant produit dans la capitale de ce pays. Ceci est fait à l'aide d'un fichier countries.py [1] qui contient la liste des pays du monde et leur capitale, par la fonction capitalIfCountry:

def capitalIfCountry(location):
"""
If location is a country, then it changes it to its capital
"""
   dataPays = next((item for item in countries if item["name"] == location), False)
   if(dataPays):
      return (dataPays['capital'])
   else:
      return location
Conversion de coordonnées

Le lieu est convertie en coordonnées, avec les services de geo-localisation de Geopy, par la fonction finalNameCoordTuple:

def finalNameCoordTuple(tuples):
"""
Produces an array 'output' containing [Name, latitude, longitude]
If location is a country, then it changes it to its capital
"""
   output = []
   for tuple in tuples:
      coord = geolocator.geocode(capitalIfCountry(tuple[1]))
      output.append([tuple[2], coord.latitude, coord.longitude])
   return output

Ici, les différents éléments du tuple proviennent du parsing : tuple[1] correspond au nom du lieu et tuple[2] correspond à la personne.

Répulsion de lieux identiques

L'affichage correct de plusieurs événements se déroulant au même lieu se révèle problématique. En effet, geocode renvoie une position (latitude, longitude) précisément identique pour chaque ville. Lorsque deux événements se passent au même lieu, les points se confondent rigoureusement et l'API Google ne permet, logiquement, pas de les séparer (peu importe le niveau de zoom).

Pour parer à cette éventualité, la fonction repulsePoints décale sur la carte de quelques centaines de mètres les événements (par un simple incrément arbitraire de longitude et latitude).

def repulsePoints(tuples):
        for i in range (len(tuples)):
            for j in range (len(tuples)):
                if (i != j and tuples[i][1] == tuples[j][1] and tuples[i][2] == tuples[j][2]):
                    tuples[j][1] = tuples[i][1] + 0.005
                    tuples[j][2] = tuples[i][2] + 0.005
        return tuples

Cela étant dit, une telle méthode peut donner l'impression d'une précision artificielle sur les lieux (qu'il sera impossible d'éviter, les lieux sur Wikipast étant au mieux localisés par ville).

Fichier JSON

Ajout du lien Wikipast

La fonction addWikiLink ajoute aux tuples crées plus tôt le lien de la page WikiPast de la personne concernée.

def addWikiLink(input_string):
    output_string=input_string
    for i in range (len(input_string)):
        output_string[i].append('http://wikipast.epfl.ch/wikipast/index.php/'+input_string[i][0].split(', ')[0].replace(" ", "_"))
    return output_string

Dans le cas où plusieurs personnes sont concernées par un événement, le choix a été fait de lier la page Wiki de la première personne seulement.

Création du JSON

Finalement le fichier JSON est généré, et en prenant en paramètres des arrays en format [nom, latitude, longitude, lien wiki] et l'année souhaitée (commune à toutes les fonctions du programme), produit un fichier de la forme (par exemple ici 1986.json, où l'on a gardé qu'un événement), qui est enregistré dans un dossier server/maps sur GitHub :

[
    {
       "proprietes" : ["Enzo Ferrari",44.5255217,10.8663607, "http://wikipast.epfl.ch/wikipast/index.php/Enzo_Ferrari"]
    }
]

La fonction est la suivante:

def createJson(inputData, year):
"""
Takes array [Name, lat, long] for each year
Outputs in .json such that it can be plotted
"""
    indent = '    '
    indent2 = '      '
    maxLimit = len(inputData)
    with open(str(year)+'.json', 'w') as outfile:
        outfile.write('['+'\n')
        for i in range (maxLimit):
            if i == (maxLimit-1):
                outfile.write(indent + '{'+'\n')
                outfile.write(indent2 + ' "proprietes" : '+'['+'"'+remove_accents(str(inputData[i][0]))+'"'+ ','+ str(inputData[i][1])+ ','+ str(inputData[i][2])+']'+'\n')
                outfile.write(indent + '}'+'\n')
             else:
                outfile.write(indent + '{'+'\n')
                outfile.write(indent2 + ' "proprietes" : '+'['+'"'+remove_accents(str(inputData[i][0]))+'"'+ ','+ str(inputData[i][1])+ ','+ str(inputData[i][2])+']'+'\n')
                outfile.write(indent + '}'+','+'\n')
        outfile.write(']')
    outfile.close()

Tous les besoins précis de structure d'un fichier JSON sont pour l'instant (faute de mieux) gérés manuellement (comme la conversion en str des float de coordonnées, ou bien les retours à la ligne).

Placement sur la carte

Le placement des points (personne, ville) est fait avec un code en Javascript, à partir du fichier JSON créé auparavant. Les points respectifs à chaque année sont affichés sur une carte Google Maps. Un slider est aussi créé pour pouvoir naviguer dans le temps.


Le code est caractérisé par ces trois fonctions principales (commentées) :

main() initialise la carte avec les caractéristiques définies : sa position par défaut, l'option zoom et le slider, prédéfini à une certaine année.

function main(){
    //Initialise les éléments de la page
    var slider = document.getElementById("slider_annee");
    var output = document.getElementById("annee");
    var b_autoplay = document.getElementById("autoplay");
    // Affiche la valeur par défaut de l'année
    output.innerHTML = slider.value;
    slider.onmouseup = function() {
      //Met à jour la carte quand on relâche le slider
      update();
    }
    slider.oninput = function() {
      //Met à jour la valeur du slider quand on change la valeur
      output.innerHTML = this.value;
    }
    //Options de la carte
    var options={
      zoom:2,
      center:{lat:30,lng:20}
    }
    //Met à jour la carte la première fois
    update();
    // ...
}

update() extrait tous les points du fichier JSON pour l'année définie par le slider, ceci fait à travers un liens direct vers GitHub.

    function update(){
      //Réinitialise tableaux
      fenetres=[];
      markers=[];
      //Création de la carte
      carte=new google.maps.Map(document.getElementById('carte'), options);
      //Ferme les fenêtres d'infos si on clique en dehors des markers
      carte.addListener('click', function(){
        for(var i=0; i<fenetres.length; i++){
          fenetres[i].close();
        }
      });

      //Chercher le fichier JSON
      var requestURL = 'https://raw.githubusercontent.com/EtienneBonvin/SliderBot/master/server/maps/'+String(slider.value)+'.json';
      var request = new XMLHttpRequest();
      request.open('GET', requestURL);
      request.responseType = 'json';
      request.send();
      request.onload = function() {
        var reponse = request.response;
        //On appelle la fonction ajoutant les points
        for(var i=0; i<reponse.length; i++){
          ajouterPoint(reponse[i]);
        }
        //On regroupe les points
        var regroupement = new MarkerClusterer(carte, markers,{
          imagePath: 'https://developers.google.com/maps/documentation/javascript/examples/markerclusterer/m'
        });
      }
    }

ajouterPoint() affiche les points sur la carte grâce aux coordonnées spécifiées (latitude, longitude) avec comme label le nom et (éventuellement) le lien wiki.

function ajouterPoint(proprietes){
      //On définit l'emplacement du marker
      var point=new google.maps.Marker({
        position:{lat:proprietes["proprietes"][1], lng: proprietes["proprietes"][2]},
        map:carte,
      });
      // On ajoute une fenêtre d'info (avec également lien si disponible)
      if(proprietes["proprietes"][3]){
        var description='<a href="'+proprietes["proprietes"][3]+'">'+proprietes["proprietes"][0]+'</a>';
      }
      else {
        var description=proprietes["proprietes"][0];
      }
      var fenetreInfo=new google.maps.InfoWindow({
        content:description
      });
      //Au clic, on ouvre la fenêtre d'info et au ferme toutes les autres...
      point.addListener('click', function(){
        for(var i=0; i<fenetres.length; i++){
          fenetres[i].close();
        }
        fenetreInfo.open(carte,point);
      });
      markers.push(point);
      fenetres.push(fenetreInfo);
    }

Exemple

Les 3 figures donnent un exemple de carte générée par le SliderBot, ici pour l'année 1945, à trois niveaux de zoom (contrôlé soit par les boutons de localisation, soit directement par la carte intégrée Google).

Quand l'échelle est telle que les points peuvent être séparés, les noms de personnes sont affichés et le lien cliquable vers le wiki est intégré au label. Cet example témoigne aussi de la répulsion des points : les deux marqueurs correspondants à la conférence de Yalta sont décalés de quelques centaines de mètres pour améliorer la lisibilité.

Discussion et améliorations

Serveur Node.js vs GitHub

Node.js : efficace mais requiert un serveur externe

Initialement, un server externe avait été créé avec Node.js pour transmettre l'information qui a été extraite vers le code HTML et l'afficher sur la carte. Solution efficace, qui permet un processus complètement automatisé, mais qui nécessite un serveur externe.

GitHub : serveur déjà existant mais les fichiers ne sont pas mis à jour automatiquement.

Finalement, une méthode plus simple est d'accéder aux fichiers JSON depuis un repository GitHub public. Ceci est fait dans index.html dans la fonction update(), qui va chercher le fichier JSON d'une année spécifié par le slider :

var requestURL = 'https://raw.githubusercontent.com/EtienneBonvin/SliderBot/master/server/maps/'+String(slider.value)+'.json';

Cela étant dit, le code Python ne gère pas la mise en ligne sur le serveur GitHub automatique des JSON. Pour que la visualisation des résultats soit possible, les fichiers doivent être, pour l'instant, mis à jour à la main. Aucune méthode automatisée n'ayant été trouvée.

Analyse des performances

Performances

  • Temps pour calculer les JSON correspondants à toutes les années disponibles sur Wikipast (de 1765 à 1999) : 1 minute 51 secondes.
  • Temps moyen par année : 0.47 secondes.
  • Pourcentage des événements correctement recupérés : estimés à environ 80%.

Limitations

  • La principale limitation du SliderBot provient de la wikification des articles créés : sans une structure efficace Date/Lieu, ou bien une mention explicite de la personne dans la ligne d'événement (et non, e.g. 1947 / Paris. Récompense pour tel livre), le bot n'a pas de moyen de correctement parser les informations.
  • D'autre part, mis à part les imprécisions de wikifications humaines, le SliderBot nécessite le fonctionnement correct et fréquent du ChronoBot, son fonctionnement étant basé sur les pages annuelles de ChronoBot.
  • Une autre limitation est la répétition de points si deux événements sont identiques.
    • Si l'on reprend l'exemple de l'année 1945, l'événement associé à la conférence de Yalta apparaît à deux reprises, une fois issu de la biographie de Roosevelt et une fois de celle de Churchill ; il est donc affiché deux fois sur la carte.
    • Pour parer à cette situation, on pourrait imaginer une amélioration du bot qui comparerait les personnes présentes à deux {date et lieu} identiques et ignorerait l'un des deux événements.
  • Il arrive également que la librairie Geopy ne renvoie pas les bonnes coordonnées malgré un parsing correct. Cela peut arriver à la fois quand deux lieux portent le même nom.
    • Par exemple, la capitale égyptienne Le Caire est marquée dans le sud de la France (c.f. 1943), où un village Le Caire se trouve ; ceci provient du fait que la capitale est nommée Cairo en anglais, langue de Geopy.
    • Aucune solution à ce problème n'a été établie, car il provient directement du module Geopy, qui semble ne pas se soucier de la taille / importance de la ville qu'il renvoie.
  • Une autre limitation, négligeable cette fois, provient du module Geopy et de son utilisation automatisée.
    • Pour limiter la saturation de leurs serveurs, les administrateurs du module brident une utilisation trop intensive.
    • Il faut simplement éviter une réactualisation des fichiers trop fréquente ; c'est-à-dire, au delà de plus de 10 fois par heure, ce qui ne saurait être un problème.
  • Comme mentionné plus haut, la pipeline n'est pas encore complètement automatisée : la mise en ligne des JSON sur GitHub reste manuelle. Un problème majeur pour la parfaite autonomie du bot, mais qui ne perturbe pas son bon fonctionnement.
  • Enfin, notre code nécessite encore pour le parsing et la production de fichiers JSON, la suppression systématique des accents (problèmes d'encodage).
    • Ceci se révèle problématique dans le lien des pages Wikipast (qui nécessitent les accents corrects) : plutôt que de linker vers une page inexistante, le choix a été fait de mettre un lien vers le wiki uniquement pour les personnes sans accents.
    • Aucune solution pour parer à ce problème de conservation d'accents n'a encore été concluante. Ce serait une amélioration majeure à apporter à ce projet.

Possibles collaborations avec d'autres bots

Au delà de la collaboration essentielle avec ChronoBot, d'autres projets peuvent être mis à contribution :

ImageBot

  • Il serait intéressant de collaborer avec ImageBot, et afficher sur la carte les mêmes portraits que ceux qu'il ajoute à Wikipast, en passant, soit par un parsing des pages Wikipast, soit directement en reprenant une partie du code de ImageBot.
  • Une autre possibilité pour afficher les portraits des personnes concernées serait de passer par l'API Google Images, dont l'intégration serait plus simple. Toutefois, elle nécessite un abonnement payant (non justifié pour une telle amélioration).

Autres bots de structure

CreatoBot

Une des limitations de notre bot et qu'un nombre non négligeable d'années et / ou de lieux n'ont pas été correctement mis en hypermot. Le travail de CreatoBot, visant à ajouter ces hypermots quand nécessaire, augmentera le nombre de données réunies.

FormatBot

Utilisable pour améliorer la wikification des dates.

TangoBot

Utilisable pour éviter la redondance des événements.

Mise à jour du bot

Le bot devrait être mis à jour environ une fois par année, ou après un ajout conséquent de pages. Il doit être lancé après une actualisation du travail de ChronoBot (et éventuellement des autres bots mentionnés). Pour mettre à jour il suffit de lancer maincode.py et de repush les fichiers JSON sur Github.

Code Complet

Repository public : https://github.com/EtienneBonvin/SliderBot

Code pour l'extraction de données : https://github.com/EtienneBonvin/SliderBot/blob/master/bot/maincode.py

Fichier HTML : https://github.com/EtienneBonvin/SliderBot/blob/master/bot/index.html

Diapositives

Groupe

Nom Pseudo
Paul Guhennec Pguhennec
Maël Wildi mwildi
Etienne Bonvin AbsInt
Mathilde Raynal PizzaWhisperer
Stefano Politi spoliti